Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

Le Syndrome de l’espionne Russe, un piège qui pourrait vous être fatal Le syndrôme de l'espionne russe

Le Syndrome de l’espionne Russe, un piège qui pourrait vous être fatal

1 novembre 2018

A l'Agence matrimoniale CQMI nous parlons beaucoup des problèmes qui surgissent en travers de la route de nos adhérents, dans leurs futures relations avec les femmes slaves qu'ils auront appréhendées pour que l'une d'elle devienne, peut-être un jour prochain, leur épouse. Mais ce chemin que j'ai moi-même parcouru il y a dix ans, ou celui qu'à fait Antoine Monnier, le fondateur et créateur de l'agence, pour découvrir son épouse en Ukraine de l'Ouest, n'a pas été linéaire et tranquille, il a été semé d'embûches et parfois même de pièges qui nous ont raccompagné à la case départ… Car une telle recherche, celle d'une épouse slave, de Russie, d'Ukraine, de Biélorussie ou de Moldavie, c'est une véritable aventure, elle doit se préparer, vous devez prendre conscience de votre ignorance, vous devez vous pencher sur votre histoire, vous devez faire des efforts, vous devez préparer vos démarches mais aussi opérer des changements. Et ceci n'est parfois pas très facile. L'un des sujets majeurs des coachings que nous opérons, Antoine, ou moi-même, c'est évidemment la différence d'âge dans le futur couple. Nous donnons beaucoup d'exemples, beaucoup de raisons, beaucoup de témoignages. Mais toujours, de nouveaux adhérents se présentent à nos portes avec l'idée de découvrir une perle rare… ayant 20, 25, 30 ans de moi que vous. Ce qui nous désole d'autant plus à l'Agence CQMI c'est que justement nous voulons placer nos clients dans une zone maximale de réussite. C'est souvent une lutte… parfois inutile pour faire entendre raison à ces hommes qui sont dans le rêve.

Ce rêve c'est celui, bien sûr, de la fontaine de Jouvence que représente une très jeune femme par rapport à un homme d'âge mur, mais c'est aussi une paternité tardive qui peut être atteinte par ce moyen, ce sont souvent des raisons qui tournent autour de vous, de votre amour propre, de vos plaisirs personnels, celui de regarder une femme splendide qui fera chavirer de jalousie vos amis… Celui de voir dans votre entourage mondain le résultat de l'apparition de votre épouse transformée en carte de visite sociale, ou encore celui simplement du contrôle d'un corps jeune, de sa possession charnelle, de son assujettissement à vos désirs. Nous parlons de tout au CQMI et nous ne vous cachons pas que les agences qui affirment ne pas se soucier des différences d'âges, sont des agences qui font mal leur travail et qui probablement vont vous attirer dans des ennuis et des complications que vous ne pourriez imaginer. Antoine en parlait dans le LIVE CQMI de ce dimanche, en citant le témoignage d'une agence matrimoniale américaine, avec un client décidé à rencontrer des jeunes filles de moins de 25 ans, lui qui en avait au moins le double. Mais avez-vous pensé qu'il existe une mentalité, des mentalités spécifiques aux générations, avez-vous pensé aux décalages générationnels et à leurs conséquences ?

1- Une culture commune générationnelle et internationale.

Dans votre relation avec votre future femme russe ou ukrainienne, des chausse-trappes se déroberont sous vos pieds car il existe un fort décalage entre la culture commune populaire et nationale de vos pays, à la fois par leur nature, mais aussi parce qu'ils ont appartenu (et appartiennent), à deux groupes ennemis durant la Guerre Froide (1918-1992), et dans l'actuelle Deuxième Guerre Froide (de 1995-1998 à nos jours). Pour les femmes nées avant 1985 en Russie ou en Ukraine, l'Union soviétique et ses codes très forts ont marqué en bien et en mal leur imaginaire. Vous-mêmes, nés avant cette date, vous avez aussi été marqués par une ambiance spécifique aux pays de l'Ouest, dans un tronc commun culturel. Souvenez-vous… dans les années 70 et 80, les méchants des films étaient des Russes, comme dans Rambo 2 (1985), mais aussi dans de nombreux romans de James Bond (qui donneront souvent des films), en particulier Casino Royale (1953), Vivre et laisser mourir (1954), Bons baisers de Russie (1957), Goldfinger (1959), Docteur No (1960), la liste serait énorme et parfois même contemporaine, citons seulement le film français L'Affaire Farewell (2009), le Russe, puis après les années 90, le Serbe sont devenus dans l'imaginaire d'affreux comploteurs, assassins, dictateurs etc, la liste serait trop longue et non suggestive, passant des personnages de la mafia, des tueurs à gages, trafiquants d'armes, espions dangereux ! De l'autre côté, vous garderez à l'esprit que la propagande était inverse, et tout autant massive et que déjà une grande différence existera donc entre vos vécus.

C'est justement dans vos jeunes années, d'abord de l'enfance, ensuite bien sûr de l'adolescence et du jeune âge adulte que vous aurez fixé une culture propre à votre génération. Elle sera construite à partir des programmes télévisés de cette époque, les stars du sport, de la chanson, de la musique, les groupes et les humoristes du moment, à la fois superposés de votre pays et du monde anglo-saxon ou occidental (par exemple Jean-Jacques Goldmann et ACDC), ceci ira jusqu'à vos lectures, la littérature, et sans que vous vous en rendiez compte, nous partageons donc tous par génération, des standards culturels générationnels communs. C'est un héritage, qui sera en fait formé de strates différentes, d'abord votre ville, ou vos villes de résidence, votre région ou les régions où vous avez résidé, votre pays, l'ensemble de pays auquel vous appartenez, par exemple l'Union européenne, ou les pays de la CEI, voilà des réalités. Cette base culturelle se complète par ailleurs par vos origines, si elles sont mixtes, vous avez alors souvent plusieurs langues à votre actif et plusieurs cultures superposées, c'est une grande richesse bien sûr. Dans votre vécu, vous devez savoir cependant que les femmes russes et ukrainiennes De VOTRE âge ont aussi un socle culturel et générationnel que vous avez en commun, c'est une ancre importante pour un couple, une base solide de confort, de début de discussions, un ciment sur lequel vous pouvez construire des conversations, des liens et même passer plus facilement dans le socle générationnel plus intime des femmes slaves (et elles dans le vôtre).

 Bons Baisers de Russie

2- Le poids des événements historiques dans vos relations.

Que vous aimiez l'histoire ou non, cette dernière s'invite dans vos vies en permanence… Vous ne pourrez pas échapper à cette règle qui veut que vous soyez marqués selon vos origines que nous avons décrites par l'histoire. Elle influe tellement sur nos êtres qu'elle peut aussi conditionner votre futur, et vos futures relations. Vous êtes nés en Bretagne ? Vous pourriez bien avoir la fibre indépendantiste et regretter que Nantes ne soit plus la capitale historique de votre région qui fut autrefois un pays. Vous êtes Alsacien ? Vos ancêtres auront été des successivement Français et Allemands, et la région aura été disputée au moins depuis l'Empire Romain, des Alamans aux Malgré nous l'histoire aura été longue. Je ne parle pas bien sûr des Québécois, des Belges, qu'ils soient de Liège ou de Bruxelles, des Ardennes, des Savoyards, des Catalans, des Corses ou des Basques, et nous en oublions bien sûr très nombreux. Il en va de même pour les femmes que vous rencontrerez surtout si l'on parle de l'immense Russie. Mais là encore, vos générations auront été marquées par les personnes âgées avec qui vous aurez été en contact. Dans mon propre cas toute mon enfance et mes jeunes années jusqu'à mes 25 ans furent marquées par les récits de mes arrière-grands-parents et grands-parents, nés respectivement entre 1897 et 1924, et décédés entre 1989 et 2018. 

Ces ancêtres m'ont transmis un savoir familial qui concernait partiellement des époques révolues, surtout les épisodes tragiques de la Première Guerre mondiale ou de la Seconde Guerre mondiale. Ces jeunes années auront aussi été marquées par d'autres récits de personnages de mon entourage, à savoir des anciens des guerres coloniales, en Indochine ou en Algérie, et de fait, c'est une ambiance très spéciale et unique qui s'est mise en place dans ma culture personnelle historique familiale et générationnelle. A ce titre, beaucoup de mes camarades n'ont jamais rencontré leurs grands-parents et encore moins arrière-grands-parents. Ces personnes sont donc en partie des « orphelins » historiques, privés inconsciemment d'une histoire commune essentielle pour sa propre construction. Or dans le cas de jeunes femmes slaves, les distances entre les villes, la différence de conception de la famille (réduit au seul cercle familial) change beaucoup les structures mémorielles des personnes, créant déjà des différences énormes entre des gens du même monde, mais encore plus grande avec des femmes russes ou ukrainiennes. Si vous pensez que ces choses ne joueront pas dans vos relations vous vous trompez lourdement. Ce socle est un bien commun qui se décline comme nous le voyons dans beaucoup de directions, mais l'affaire empire quand nous parlons de femmes slaves nées à partir de 1990, dans un monde totalement différent, car ce monde a été frappé par un phénomène qui s'appelle la Mondialisation et que les Russes appellent Globalisation.

 

3- Le piège gluant de la Mondialisation.

En espérant fonder un couple et une famille avec une femme slave de moins de 25-28 ans, vous allez vous heurter à un problème double de cette différence de génération et de socles culturels. Cette jeune femme n'aimera aucune des musiques de votre génération, n'aura rien connu de votre enfance ou de la situation que communément des générations ont partagé, elle ne pourra faire aucun lien avec vos propres socles, ni en termes de musique, mais aussi de littérature, de films, de goûts, de technologies. Ce sera ici sans doute le pire, vous vous trouverez décalés aussi par rapport à la facilité de ses jeunes femmes à naviguer dans la forêt de nouvelles applications, technologies et modes de vie que vous aurez du mal à appréhender, sans parler du fait de les comprendre ou même d'avoir l'envie de les assimiler. Quand vous serez nés avec la radio… la télévision, ou la préhistoire de l'informatique, cette jeune femme sera à l'ère du virtuel, du smartphone. Elle n'aura sans doute pas lu plus de 10 livres dans toute son existence, vivra dans un univers très différent du vôtre, par rapport à son rythme de vie, son métabolisme et sa capacité de patience sera très basse. La Mondialisation a en effet apporté une culture générationnelle très largement partagée dans le monde, à travers les séries télévisées, ou la distribution par exemple de romans comme Hunger Games (2008-2010), un tout petit exemple parmi des milliers d'autres, qui vous, vous auront échappé, surtout sur le plan musical, mais aussi du langage et des modes de vie.

Vous devrez prendre conscience qu'une différence de 20 ans, entre vous, par exemple âgé de 45 ans et une jeune femme slave de 25 ans, vous place plutôt en position d'être son grand frère et plus sûrement son père… Comptons ensemble, à 35 ans, elle n'en avait que 15. Quinze ans, et quand vous en aviez 30, elle n'avait que 10 ans. Le chemin parcouru par cette jeune femme entre l'enfance et l'adolescence se sera justement effectué durant ses 15 années. Même si vous avez affaire à une femme très mature, vous ne pourrez lui demander d'avoir l'expérience, les réactions et la mentalité d'une personne de votre âge. Si vous vous obligez à descendre artificiellement à son niveau, vous vous contraindrez à un exercice éphémère qui ne durera que l'espace de quelques semaines, mois, peut-être un ou deux ans. Chaque étape de votre vie commune mettra en exergue vos différences. Que ferez-vous d'une épouse qui par exemple aura été servie toute sa vie par ses parents ? Si vous fréquentiez par l'enseignement comme c'est mon cas de jeunes femmes slaves, vous comprendriez que l'immense majorité, même en Ukraine, même en Russie, et surtout dans les grandes villes, des jeunes femmes ont perdu déjà des caractéristiques essentielles, des valeurs, comme sur le bien manger, sur la diversité des activités, des intérêts ou des réactions. Un exercice que j'aime bien faire avec mes clients que je guide à Moscou et en Russie, c'est leur faire part de l'observation fine des gens qui se trouvent par exemple dans le métro ou un lieu public… Vous seriez surpris des comportements des moins de 25-28 ans, y compris dans le monde slave. Comme dans la chanson de Jacques Brel vous pourriez comprendre que nous avons été à cette place aussi. Mais on ne triche jamais avec son âge, ceux qui affirme le pouvoir sont en réalité des gens « morts ».

EastNews Bond 468 

4- Les gens morts ?

C'est une expression que j'utilise souvent pour caractériser des personnes de divers âges, parfois et souvent très jeunes qui sont en état de dépendance telle par rapport à l'univers où nous vivons, en terme d'indépendance de l'esprit, de comportements sociaux, dont par exemple la politesse, le savoir-vivre, la solidarité, l'empathie, la bienfaisance, l'amour des autres, les valeurs de l'amitié, de la famille, la solidité des opinions, le fait d'en avoir (si si !), la capacité à dissocier plaisir et jouissance brute, celle à échanger, à écouter, à redonner, à éclairer ou à tendre la main, la capacité à pardonner… Voilà des dizaines de curseurs qui ont été atteints par la fameuse mondialisation. Plus votre jeune femme slave (à fortiori des occidentaux des deux sexes) aura été au contact du laminage des socles culturels et sociaux de la Mondialisation, par exemple en vivant dans un univers plus naturellement touché, comme les capitales que sont Moscou, Saint-Pétersbourg ou Kiev, plus ces gens feront partis de cette classe énorme des gens morts. Ils bougent, ils consomment, ils mangent, ils voyagent, mais ils sont de fait, morts pour la société de toutes les manières possibles. En jouant sur cette différence d'âge, en descendant dans les tranches d'âge très basses, les hommes rencontreront un certain nombre de ses femmes du groupe des gens morts. Votre impuissance sera totale face à des êtres dont l'individualisme, un repli sur soi caché par les apparences, la laisse de la consommation, le goût immodéré de la jouissance et en général un culte de l'ignorance et de l’esclavage consentis mais jamais vraiment identifié, auront fait d'eux ce qu'ils sont, des gens sans avenir, déjà morts, pourtant nés et qui mourront trois fois : dans ce triste carcan par la mort précoce de l'âme, lors de leur mort physique et par la mort historique de leur personne dans la filiation avec leurs ancêtres, leur socle.

Ceux qui pensent qu'ils découvriront moins de « gens morts » en Ukraine ou en Russie ont certes raison, mais les Ukrainiens et les Russes eux-mêmes vous confirmeront ce que j'évoque ici. Une rapide érosion de ce qui fait la solidité du monde slave encore aujourd'hui. En vous croyant en capacité de gérer ou de vivre avec une personne du groupe des gens morts, vous vous fourvoierez et votre difficulté sera grande à vous remettre d'une telle aventure, d'autant si elle aura eu un début de réalisation par l'installation de la belle à votre domicile, avec un mariage ou un enfant mis au monde. Il est évidemment possible que vous rencontriez une jeune personne de la province, il y aura quantité de jeunes femmes intéressantes… mais tout va très vite à l'heure de la fibre et de l'Internet, ainsi l'accumulation de curseurs ingérables, non compatibles et des dangers des secousses entre générations parlent en faveur d’une sage et honnête décision : Antoine Monnier le répète quasiment chaque semaine, restez dans votre zone de succès, votre zone de réussite ! Pour notre part nous vous souhaitons tout le bonheur du monde, entre gens bien vivants !

 

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 233 fois