fbpx
Histoire Vraie : Il la force à vendre son appart à Kiev Histoires de vrais couples

Histoire Vraie : Il la force à vendre son appart à Kiev

4 décembre 2020

Cher Ami,

La dernière lettre que j'ai écrite concernait le mariage et le changement d'attitude des hommes à l'égard du mariage en période de crise.(lien vers la lettre)

Ma femme Boryslava a bien aimé le sujet de cette lettre et elle a décidé de la traduire pour la partager avec nos adhérentes ukrainiennes inscrites dans l'agence. 

Suite à l'envoi, nous avons eu des retours très positifs.

Mais aujourd'hui, je voudrais partager avec vous la réponse d'Elena, pour qui cette lettre a très fortement raisonné. Elle a immédiatement répondu à la lettre.

 

Voici la lettre :

 

***

 

Bonjour Antoine et Borislava !

 

C'est Elena de Kiev.

 

J'aime beaucoup votre agence matrimoniale et je dis à tout le monde que je n'ai pas rencontré de travail plus sincère dans ce secteur que ce que vous avez créé.

N'oubliez pas d'envoyer cet appel aux hommes de votre agence. Ils auront quelque chose de bon sur lequel ils pourront réfléchir.

Ce sont des réflexions précieuses, que vous avez partagées pour mieux comprendre les hommes d'un espace géographique différent de celui de l'ex-URSS.

Avec votre permission, je citerai mon histoire à titre d'exemple (peut-être que quelqu'un en aura besoin).

 

***

 

Avant de rencontrer votre agence de rencontre, j'étais en relation depuis trois ans avec un homme du Québec (xxxxx est son nom que j'écris ici car il a trouvé votre agence au début de l'année 2020 et a vu mon profil sur votre site. Je vous écris aussi personnellement pour que vous le connaissiez comme un client potentiel "comme il pourrait l’être").

Il me rencontrait à chaque fois les larmes aux yeux à l'aéroport et me quittait avec tristesse. Il m'a présenté à ses amis et à sa famille, à ses frères et sœurs.

Nous étions heureux et il a fait de son mieux au début de sa première année. ....

Dans le même temps, il m'a demandé d'attendre avant de prendre une décision "parce qu'il n'est pas d'usage au Canada de se marier la première année" (((((.

Et c’est alors que la deuxième année m'a apporté des "surprises" .....

 

***

 

J'ai dû voir et supporter toutes ses craintes à propos du mariage.

J'ai essayé de lui expliquer la valeur du mariage, comme l'écrit Antoine à plusieurs reprises.  

Mais de mon côté, c’était difficile de lui expliquer ma position, car je pouvais avoir l’air intéressée comme juge et parti), il pouvait alors lui sembler que je cherchais le processus souhaité de "mariage". Il est donc très important que les hommes entendent une telle vérité de VOUS, Antoine.

 

***

 

Le processus de la peur:

Sinon, au cours d'une relation, les hommes qui ont peur commencent les actions suivantes. On peut le voir dans l'exemple de mon ancien homme du Québec.

1. Il a exprimé ses craintes de la manière suivante :

Il a commencé à donner des exemples de mariages ratés entre des femmes étrangères et des Canadiens (il m'a montré des articles de journaux)... ces femmes étrangères seraient alors parties et auraient divorcé. Il a pris ces exemples comme base pour sa décision.

2. La peur suivante, il l'a montrée à l'avocat en immigration de Montréal, où nous sommes allés pour connaître le processus de ma légalisation par le processus de regroupement familial. Il voulait me légaliser avec l'argent que j'avais gagné en me forçant à vendre mon appartement en Ukraine, afin que je puisse aller à l'école au Canada et obtenir un visa d'étudiante au Canada, mais il ne voulait pas se marier. L'avocat a tout compris et a souligné que le mariage est la bonne chose à faire dans ce cas, et dans son cas, c'est une procédure nécessaire et il ne doit pas avoir peur des démarches. L’avocat a donné quelques exemples de ces mariages, parmi ses clients.

3. des problèmes de conscience

Sa conscience a commencé à se fragiliser entre sa réputation positive dans le monde des affaires et son incroyable avidité à vouloir partager sa vie avec moi dans son pays. Il s'est mis à pleurer à genoux, s'excusant de ne pas pouvoir se dépasser, et ce fut dans cinq de mes sept voyages vers lui pendant les trois années où nous nous sommes rencontrés à intervalle régulier.

Entre-temps, sa famille a commencé à lui poser des questions pour savoir si "il avait pris une décision en ce qui concerne le mariage avec sa femme ukrainienne" .....

4. L'étape suivante a été de "découvrir pourquoi lui et moi ne sommes plus un couple" )))). :

 

- "Je n'ai pas choisi le même plat que lui au restaurant."

 

- lors d'un dîner de famille à 15, il a lâché une blague moche à mon endroit, à laquelle j'ai dû répondre strictement. Ensuite, ses excuses ont été acceptées par tout le monde et par moi.

 

- il a élevé la voix (en criant comme un forcené) à plusieurs reprises. Dans un des cas : "pourquoi j’ai décidé de venir à sa rencontre dans le champ de sa vue (j'étais à environ 20 mètres de lui et il m'a vu à ce moment-là), au lieu de simplement l’attendre dans la voiture" comme si je lui faisais honte.

 

- Autre exemple : je suis designer dans une de mes formations, et je suis maintenant sculpteur. À plusieurs reprises, il m'a demandé de faire des réparations dans sa maison. Il m’a donné la tâche de peindre la porte chez lui, etc. et s'est tenu à côté de moi pour réaliser des travaux également..... Il s'avère qu'il voulait être méchant et il l'a fait : "Je tiens mal le pinceau et je dois tout faire plus vite et commencer à appliquer la peinture de l'autre côté" et a commencé à me mettre dans l'embarras "comment pouvez-vous vivre avec une femme qui fait de la technologie ou des réparations d'une telle manière!!!".

C'est 10 % de ce que l'on pourrait dire aujourd'hui avec le sourire sur sa stratégie et sa tactique pour "ne pas aboutir au mariage".

En un mot, j'ai réalisé que je devais le libérer de ma présence. Bien que mon amour sincère et ma joie aient disparu progressivement, comme si j'attendais autre chose))).

Un ami de Montréal m'a dit plus tard que j'aurais dû appeler le 911(la police). Mais chez moi (chez la "mariée" slave), une telle méthode n'était même pas envisageable.

 

Des rumeurs disent qu'il est toujours seul dans sa maison et qu'il est en colère contre le monde entier, sauf contre lui-même.


***

 

Voilà pouquoi mon histoire est un exemple.

Si un homme n'est pas prêt ou a peur du mot MARIAGE, alors une relation très moche peut commencer.

De laquelle il ne sortira pas meilleur – ce sont des mots exacts. Et pour la femme, c'est une expérience très amère.

Par conséquent, votre lettre, Antoine, est une vérité éducative et développante précieuse sur la relation heureuse au sein de la famille.

Car, comme le montre ce qui se passe sur la planète Terre ......, la porte du bonheur peut se fermer de manière inattendue pour les hommes aussi. Et votre AGENCE vous donne la clé de ces portes. 

C'est une autre raison importante de coopérer avec votre agence afin de ne pas "rencontrer le mauvais homme qui fuit son bonheur".

 

)))))) Nous invitons donc tous les hommes à un merveilleux voyage appelé Mariage ))))))). 

 

***

On remercie Elena pour sa très belle lettre remplie d'émotions et de sagesse.

Je vous souhaite un bon week-end en santé !

 

Antoine.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 670 fois Dernière modification le vendredi, 04 décembre 2020 18:34