fbpx

Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : +1 514-794-5053

Odessa : Analyse du documentaire Love Translated

langue française

À Odessa : 10 jours pour se trouver une femme : c’est le titre un peu provocateur de ce documentaire réalisé à partir du témoignage de 6 hommes américains, suédois et français qui ont accepté de se prêter au jeu des journalistes dans un reportage peu glorieux pour les clients du Site Anastasia Date. On aurait pu aussi bien intituler ce reportage : La rencontre internationale en eaux troubles à Odessa. Voyez pourquoi…

Dans les questions d’arnaque à l’amour, finalement qui faut-il mettre sur le banc des accusés ?

  1. les jolies filles d’Odessa peu scrupuleuses qui tentent de boucler les fins de mois
  2. Le site de rencontre qui fait payer à la lettre et qui mystifie ses clients naïfs avec des photos retouchées
  3. Ou finalement cette clientèle totalement décomplexée, de clients occidentaux suffisants jusqu’à en devenir parfois ridicules.

C’est précisémment cet aspect qui est dépeint dans un documentaire de 2009 à Odessa, Love translated, et que je me propose de décortiquer pour vous en observant à la loupe le parcours d’un homme canadien d’origine chinoise, lequel symbolise parfaitement le ridicule que vivent ces hommes qui n’ont pas encore compris qu’ils jouent un jeu dont les dés sont truqués.

Préparation du Voyage en Ukraine

Cette histoire commence à l’Ouest du Canada en Colombie britannique dans l’appartement assez simple de cet immigré chinois qui a su se faire une place au soleil sur le continent américain et qui, vous allez le constater, en tire une grande satisfaction personnelle. Il s’agit là d’un biais qui va finalement jouer en sa défaveur, puisqu’en étant imbus de cette réussite professionnelle, il va malheureusement projeter cette réussite sur une jeune femme ukrainienne, qui pour sa part, n’en a que faire…

Premier arrêt sur image : la soirée de concours des Miss Odessa 2009

En invitant les clients Hommes du site Anastasia Date à participer en qualité de Jury au concours Miss 2009 Odessa, l’organisation d’Anastasia Dating atteint plusieurs objectifs qui sont intéressants à souligner :

  • Les Hommes qui viennent d’arriver à Odessa sont remplis d’espoir de conquêtes et de désir après avoir regardé les photos hyper sexualisées qui se trouvent sur le site. Ils trouvent alors une confirmation de la réalité des photos dont ils se sont gavés pendant des mois, parfois des années.
  • En positionnant les clients comme jury, c’est une manœuvre très habile pour faire croire aux hommes que ce sont eux qui ont les cartes en main et que ce sont eux qui sont venus en Ukraine pour choisir tels des conquérants de l’Amour. On verra par la suite que c’est un mensonge bien amené qui va entrainer de lourdes désillusions en fin de voyage.
  • Le concours de Miss Odessa 2009 par ailleurs est aussi une excellente stratégie du côté des femmes puisque cela permet de créer en effet marketing de compétition qui va attirer les plus belles femmes de la ville. On retiendra toutefois que les femmes ne font pas cette démarche pour séduire un homme pour le mariage mais simplement pour atteindre une consécration personnelle. On est très éloigné de l’agence matrimoniale qui cherche des candidates pour fonder une famille.

Deuxième Arrêt sur Image avec 2 stratégies différentes dans les rencontres

D’un côté on observe cet homme canadien d’origine chinoise qui affiche un mental de vainqueur en expliquant qu’il a fait une sélection de 3 filles à partir d’une dizaine de rencontres. Il sous-entend que c’est lui qui choisit et qui fait sa sélection. Il va plus loin en expliquant qu’il se permet même de suggérer des rendez-vous au lendemain sans rappeler la fille avec laquelle il planifie le rendez-vous et en attendant que ce soit elle qui le rappelle.

Cette approche de gagnant (rappelons qu’il explique n’avoir aucune expérience avec les femmes au Canada) s’oppose avec celle de cet homme américain qui semble plus prudent et qui veut de son côté approfondir avec une seule femme qui lui plait et approfondir. Il oppose la qualité à la quantité.

Troisième Arrêt sur image avec ce débat qui concerne l’adaptation d’une femme ukrainienne au Canada.

Notre Canadien d’origine chinoise explique avec plus ou moins de bonne foi comment il envisage l’adaptation de sa future épouse ukrainienne en sol canadien à Vancouver.

Il explique de manière assez autoritaire que c’est à elle de s’adapter et que « je cite » elle n’amène pas sa culture avec elle.

Un autre homme plus prudent exprime une théorie très intéressante selon laquelle les femmes ont toujours autour d’elles un groupe de support, autrement dit un groupe de femmes qui s’entraident. Il envisage assez mal le fait qu’une femme puisse se déraciner aussi facilement de son groupe de soutien féminin et partir vivre au Canada sans qu’il n’y ait de conséquences à plus ou moins long terme.

En conclusion, comme un maitre de conférences, dans l’euphorie du voyage et de ses rencontres qu’il pense pleines de succès et de promesses, notre ami canadien conclut que c’est la femme qui doit s’adapter. On verra plus tard ce que ce type de raisonnement amène comme résultat.

Quatrième Arrêt sur image avec cet homme français de 57 ans qui cherche à rencontrer une jeune fille ukrainienne dans la vingtaine pour avoir des bébés !

Cet exemple est tellement représentatif des demandes de certains hommes qui sont complètement stériles et sans effet. Ce marseillais de 57 ans veut avoir des bébés avec une fillette de 30 ans de moins que lui (ou plus). Ce type de démarche est incompatible avec une démarche sérieuse matrimoniale et ne peut pas mener à une relation de longue durée sauf dans certains cas exceptionnels de correspondance à des niveaux logiques plus élevés (exemple Céline Dion et de son mari).

Cette clientèle aurait été logiquement absente d’un voyage de groupe de l’Agence CQMI car nos adhérentes qui cherchent réellement l’amour n’auraient pas accepté de rencontrer un homme de 30 ans leur ainé. C’est là que cet homme qui semble à priori intelligent ne comprend pas que les dés sont pipés et que tous ces hommes font un voyage qui a été arrangé de A à Z. En commençant par des fausses lettres, puis la soirée d’élection de Miss Odessa qui aura donné l’illusion d’un buffet à volonté, quand chacune des femmes qu’ils rencontrent ne leur a jamais écrit de lettre et n’a aucunement l’intention de quitter son pays pour vivre une histoire qui n’existe finalement que dans l’imaginaire de ces hommes dupés.

Voir les différentes techniques d’arnaques en Ukraine

Articles sur la différence d’âge

La différence d’âge dans le couple entre un homme occidental et une femme slave

La différence d’âge dans le couple avec votre femme de l’Est, cela compte vraiment ?

Pourquoi les hommes préfèrent les jeunes femmes ?

Conclusion : Un échec retentissant

Le documentaire se termine sur un constat plutôt amer avec un seul mariage sur les 6 hommes suivis. La responsabilité de cet échec incombe l’argent au site Anastasia Date qui utilise d’un côté les femmes en tant que marchandise et qui exploite le sentiment de supériorité des hommes occidentaux qui arrivent en Ukraine comme des conquérants sans se douter qu’ils sont finalement manipulés du début à la fin.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS