Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

Le portrait-robot de la femme ukrainienne qui veut partir à l’étranger - Live 14 - Dimanche 22 Juillet 2018

langue française

Les nouvelles intéressantes au CQMI en introduction :

  • On commence par saluer les nouvelles personnes qui se joignent au LIVE du CQMI tous les dimanches
  • Disponibilité de CQMI en Podcast depuis Soundcloud – Baladodiffusion via Itines
  • Les profils de Poltava et l’ultimatum de Boryslava à Evgenia : la photographe de Poltava travaille trop bien ! Boryslava dit que les photos non retouchées mettent plus en évidence les filles.
  • Après les visites de Kiev, Vinnytsia, Zaporojie, Poltava, Khmelnytskyï et Rivne, certains hommes me demandent de faire un classement des villes

Peut-on faire un classement des villes ukrainiennes que j’ai visitées ?

par rapport à quels critères ? Le cout de la vie ? la beauté des filles, leur niveau d’exigence. Ce qui me frappe le plus est le nombre exorbitant de femmes seules, belles, et le désintéressement des hommes ukrainiens pour ces femmes. Le déséquilibre entre l’offre et la demande par rapport à Montréal. Il faut également noter que peu d’entre elles souhaitent partir. Il s’agit de 10 à 15 % des femmes qui veulent partir et ce sont souvent les femmes les moins belles. Les clients qui voyagent à Kiev et en Ukraine me disent parfois que les femmes sur le site du CQMI sont moins jolies que celles qui marchent dans la rue. Nous allons aborder spécifiquement dans la partie suivante qui concerne le portrait-robot des femmes ukrainiennes qui veulent rencontrer un mari à l’étranger.

La ville de Rovno et l’Agence matrimoniale de Rivne

Une première impression désagréable qui a été suivie par une impression positive du fait du positivisme de Elena et Iryna, les 2 directrices de l’agence que Boryslava a particulièrement aimées. Boryslava a beaucoup aimé les directrices de l’Agence de Rovno dont Irina la psychologue qui est une femme qui a réellement une vocation pour son métier et qui travaille pratiquement bénévolement. 

La notion de club et de groupe puisque toutes les filles de l’agence se connaissent et se respectent. Elles se partagent des expériences de femmes qui se sont mariées à l’étranger dans presque tous les pays : l’Égypte, la Turquie, les pays asiatiques, l’Europe, le Canada et les USA.

Elles organisent des activités entre elles : barbecue, jeux psychologiques et support entre femmes.

Quel est le profil d’une femme ukrainienne qui veut quitter son pays :

Suite à l’article sur les conséquences de l’émigration des femmes russes

Le Paradoxe des femmes ukrainiennes

Comment peut coïncider, à première vue, des choses aussi paradoxales: les hommes étrangers en Ukraine recherchent des femmes féminines, des épouses « traditionnelles », et en Ukraine les femmes les plus actives dans la recherche des hommes étrangers sont les plus indépendantes, instruites, des femmes de type féministes ? À notre avis, il n'y a pas de paradoxe ici: premièrement, on peut supposer que les femmes ukrainiennes les plus féministes sont encore bien moins féministes que les femmes occidentales; d'autre part, on peut affirmer que même les plus grandes féministes ukrainiennes dans l'environnement social et culturel particulier qu’elles vont trouver à l’étranger, où le mari étranger est le seul ami proche, la confiance en soi et l'ambition sont inévitablement réduits.

Après avoir interviewé presque une centaine de femmes en 2 mois de voyage, j’ai ressenti le besoin de tirer un portrait-robot de la femme ukrainienne qui veut rencontrer un homme à l’étranger, à partir d’un constat qui m’a frappé : rares sont les femmes qui souhaitent réellement partir et tout laisser derrière elle. Alors j’ai fait une recherche sur internet et je suis tombé sur cet article, que j’ai recommandé à hervé et qui a fait un article sur les 7 raisons qui poussent les femmes ukrainiennes à épouser un homme étranger 

Article sur un journal Ukrainien :

Fuyant la pauvreté, l'instabilité et la guerre, les Ukrainiennes sont de plus en plus souvent mariées à des hommes étrangers. Au cours des dix dernières années, la part des mariages mixtes dans le pays a doublé. Écrit dans le dernier numéro du magazine New Times, en général, le nombre de mariages en Ukraine a diminué de près de la moitié au cours des dix dernières années. Cependant, le nombre d'unions d'Ukrainiennes avec des hommes étrangers augmente. En 2008, le pays a enregistré 11400 mariages mixtes, et en 2017 Déjà 15500, et si en 2008 un mariage sur 30 se faisait avec un homme étranger, alors en 2017 – il s’agit d’un mariage sur 17. Et ces données concernent uniquement sur les mariages en Ukraine. Par exemple, en Pologne au cours des deux dernières années, le nombre de mariages avec des résidents locaux des citoyens de l'Ukraine, a plus que doublé - de 400 à 1000.

Les préférences des épouses pour les pays d'origine des mariés ont également changé. S'il y a 10 ans, la part du lion des Cavaliers « étrangers » étaient des immigrants de la CEI - plus de 60%, maintenant la part belle est venue aux représentants des pays européens et asiatiques. Et la plupart des Asiatiques - près de 40%, des Européens - 31%, suivis par les immigrants en provenance d'Afrique, les Amériques, l'Australie et l'Océanie, rapporte une nouvelle ère. La popularité des maris étrangers parmi les femmes Ukrainiennes est confirmée dans les agences matrimoniales. Selon leurs calculs, le nombre de mariages avec des étrangers au cours des cinq dernières années a augmenté au moins deux fois, et le nombre de demandes des femmes ukrainiennes à un entremetteur international ont augmenté de pas moins de cinq fois. Et si auparavant l'agence matrimoniale internationale mettait en relation la plupart du temps, de jeunes filles type top modèle, en relation avec un riche mécène à l'étranger, maintenant les  hommes célibataires étrangers cherchent activement des femmes âgées de 35-50 ans, y compris celles avec de jeunes enfants issus de mariages précédents, a déclaré New Times.

Mon propre portrait-robot et la conclusion surprenante de la psychologue de l’agence

  • Elle est déçue des hommes en Ukraine : elle a eu une ou plusieurs mauvaises expériences
  • Elle aime voyager et découvrir de nouvelles cultures
  • Elle est moins belle que les plus belles car la compétition est trop dure pour elle dans son pays. Certains hommes remarquent que les filles sur le site du CQMI sont moins belles que les femmes qu’ils croisent dans la rue.
  • Elle a peu d’attaches solides dans son pays
  • Elle est souvent plus éduquée que la moyenne des filles (anglais, études universitaires, profession) car elle comprend que l’avenir pour des enfants est plus intéressant dans un pays occidental. C’est souvent une femme plus éduquée que la moyenne avec une profession

Quand je pose la question à Irina, psychologue de l’agence de Rovno, elle me répond que je ne pose pas la bonne question. Une femme ukrainienne ne raisonne pas par rapport à la nationalité de l’homme mais par rapport à la famille. Une femme se pose une autre question : « Comment doit-elle s’y prendre pour avoir une famille et des enfants et évidemment le chemin le plus court est de choisir un homme de son pays. »

La notion de groupe lors des voyages romantiques en Ukraine

clarification en été car beaucoup d’hommes voyagent seuls en été et les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. En réalité les résultats sont beaucoup moins bons en été que le reste de l’année.

Le profil de l’homme qui voyage en été en solitaire : il est déjà allé plusieurs fois en Ukraine, il s’est déjà fait arnaquer par des agences malhonnêtes ou des filles qu’il a rencontrées sur des sites de rencontre. Il est très autonome et indépendant.

Question de Marc qui a parlé avec Hervé :

Merci Antoine,

Je viens de parler avec Hervé pendant un sacré moment. Enfin, j'ai surtout interjeté sporadiquement entre les flots de paroles ? . C'est un très chouette personnage, avec lequel j'ai pas mal de points communs. Je suis content que l'aventure se poursuit bien avec Tamara.

On a parlé d'un sujet, que je pense tu devrais peut-être re-préciser?


Je pense que certains ne veulent pas faire les voyages de groupe car ils pensent qu'ils seront continuellement, en dehors des rencontres, en mode groupe.


Pour préciser : 

Je m'oriente pour ma part vers le voyage de groupe, mais me connaissant bien, les moments collectifs vont m'apporter autant qu'ils vont m'épuiser nerveusement. Le fait est que lorsque j'aurais besoin de trier le foutoir que je présume envahira ce qui me tient lieu d'esprit, eh bien je vais disparaître, littéralement.

A travers les vidéos et témoignages, on a surtout l'impression que le groupe est 24/24, ce qui ne me rassurait pas plus que cela.

Je choisis de faire le voyage en groupe non pas car je suis trop peu solide pour le faire, bien au contraire. Je suis autonome à point extrême depuis déjà bien longtemps. 

Je ne suis pas sûr de m'exprimer bien clairement, j'espère que tu vois ce que je veux dire.

Réponse d’Antoine :

Je voulais justement en parler sur le prochain Live de Dimanche car les résultats de cet été, comme l'été dernier sont très mauvais pour les gens qui voyagent seuls. ​oui tu as absolument raison, certains hommes pensent que c'est un voyage organisé mais en réalité on a 2 soirées ensemble et on prend les petits déjeuners ensemble

Par contre on s'aperçoit au bout de la 3ème année que 80% de nos mariages sont issus d'hommes qui ont voyagé en groupe...les hommes qui voyagent seuls font des erreurs et ils n'ont pas le temps de les corriger sur place. En fait c'est le coaching que je donne le matin (et que les autres hommes donnent le matin) qui fait la différence. (Plus encore que l'assistante)

Le piège c'est quand on se croit autonome. Ce n'est pas une question d'être autonome, c'est la question d'être prêt à changer pour rencontrer une femme.

Dans un groupe tu vois comment certains hommes se livrent et changent et cela a un effet d'entrainement sur toi, c'est contagieux. Si tu penses que tu es autonome et que tu es sûr de toi, tu ne changes pas, tu ne t'exposes pas, tu ne prends aucun risque et finalement ... rien ne change.

Le changement arrive quand on sort de sa zone de confort.

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! – lettre et confidences

On revient sur la lettre de cet homme dont je vous ai parlé lors du Live sur la question du Bonheur dans les Carpates

Bonjour Antoine,

Enfin après presque deux mois d'absence de mon domicile, me voici de retour dans mes pénates, affaibli, diminué physiquement et moralement ! La santé, tout de suite après l'amour est le bien le plus précieux que l'on possède, mais que l'on néglige trop souvent. Ces deux mois de souffrance et de solitude m'ont beaucoup affecté psychologiquement, j'ai beaucoup hésité à écrire cette lettre. Mais j'ai jugé qu'étant déjà intervenu dans vos vidéos live, et qu'ayant échangé quelques messages avec vous, je vous devais la même transparence et honnêteté que celle que vous affichez dans toutes vos vidéos. Je ne suis pas amer ni en colère, j'ai fait simplement un bilan de ma vie, et j'ai accepté qu'elle ne soit pas toujours celle dont on rêve.
Je regrette seulement de ne pas vous avoir connu 10 ou 15 ans plus tôt, mais à l'époque votre agence n'existait pas encore. Cela m'aurait évité bien des erreurs, et aujourd'hui je serais, à l'image du couple que vous formez avec Borislava, un homme comblé, heureux, épanoui et sans doute en bien meilleure santé qu'aujourd'hui. Je regarde avec beaucoup d'attention vos vidéos, et en particulier celle récente des Carpates où vous avez parlé de façon lumineuse et enviable du bonheur, de sa fragilité, et de tous les éléments qui le compose. D'une façon générale votre bonheur rejaillit très souvent dans vos vidéos, mais dans celle des Carpates vous avez su en parler avec beaucoup de délicatesse et de vécu. Je vous envie Antoine, non par jalousie, mais parce que j'aurais aimé connaître un bonheur aussi fusionnel que le vôtre. Comme je vous disais je ne suis pas amer et j'accepte que ma vie ne soit pas ce que j'aurais voulu. Mais je suis pragmatique, et je me rends bien compte qu'aujourd'hui il est trop tard pour espérer rencontrer le bonheur : mon âge constitue déjà un obstacle en soi, mais pas insurmontable ; par contre s'y ajoute le fait que je suis cardiaque, diminué physiquement. Honnêtement quelle femme accepterait de lier son sort, sa vie à un homme tel que moi ? Je ne pense pas que je m'inscrirai dans votre agence, même si je continuerai à regarder vos vidéos live. Car votre agence, vos vidéos, vos nombreux conseils m'ont permis de faire une véritable introspection mais surtout de définir plus clairement les buts que je poursuivais. Bien entendu j'ai regardé les portraits de vos adhérentes, j'ai découvert les vidéos que vous avez faites avec elles. J'ai parfois souri, d'autres fois j'ai aimé leur vision de la vie, leur engagement. Parmi tous ces portraits, trois avaient retenu mon attention :

 la première, Zhanna (id 3683) est celle qui m'a le plus profondément touché et attiré par la réaction qu'elle a eue cours de votre interview, lorsque vous lui avez posé la question de l'éloignement de son fils… elle s'est alors totalement livrée en démontrant une immense capacité d'amour et de renoncement.
La seconde, Elena (id 4756) une femme d'une grande richesse intérieure qui cache aussi des blessures, prête à s'investir totalement dans une relation, qui souffre de la solitude.
La troisième, Tatiana (id 9775) qui croit à la compatibilité des signes du zodiaque, mais qui semble avoir beaucoup d'amour à donner et à partager.
Aujourd'hui je renonce à poursuivre mon rêve, sans haine ni désespoir, mais simplement en acceptant le fait que la vie ne fait pas toujours de cadeaux. J'aime et j'admire ce que vous faites Borislava et vous Antoine, et je suis étonnamment surpris par la franchise dont vous faites preuve. N'écoutez pas ceux qui vous accusent d'une trop grande transparence, ça fait tellement du bien de rencontrer des gens sincères, ouverts, passionnés par ce qu'ils vivent et veulent partager ou le faire découvrir aux personnes qu'ils rencontrent. Dans ce monde de plus en plus brutal, individualiste, où bien trop de personnes courent après des chimères, la fortune ou la gloire, vous êtes une oasis dans laquelle il fait bon se plonger, et si je ne suis pas misanthrope vous me réconciliez quand même avec l'humanité qui me désespère souvent.

Voilà mon cher Antoine, ce que j'avais à vous dire, mais je ne veux pas abuser plus longtemps de votre temps, que je sais précieux et bien occupé. Soyez certains que même si je ne m'inscris pas dans votre agence, je continuerai à vous suivre passionnément, et surtout à écouter vos conseils, vos témoignages et vos interviews. Que la vie vous soit clémente, continuer à vivre intensément votre bonheur, car c'est un trésor bien trop rare à notre époque et qu'il faut préserver avec beaucoup, beaucoup d'attention.
Cordialement,

 

Or nous avons eu un client dernièrement au Québec, que j’ai pratiquement refusé au départ par crainte qu’il ne réussisse pas et il a réussi en quelques jours à trouver une femme qui l’intéresse. Ce qui est la preuve que c’est avant tout vous-même qui devez avoir confiance en vous. C’est votre projet et il nous arrive de nous tromper…

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS