fbpx
 

Blog actualités de l'agence CQMI

Nos Dernier Articles (Un article tous les dimanches)
Pourquoi des Femmes Ukrainiennes divorcent au Québec ? Femmes qui divorcent

Pourquoi des Femmes Ukrainiennes divorcent au Québec ?

30 juillet 2022

Cher Ami,

 

Dernièrement, nous avons été informés de plusieurs cas de divorces ou de séparation de couples que nous avions formés au Québec. 

Or il s'agit de problèmes reliés à l'argent dans presque tous les cas. 

Une mésentente culturelle sur la signification de la famille entre l'homme québécois et sa femme ukrainienne.

Attention, l'idée de cet article n'est pas de pointer du doigt et de faire la morale. 

Il s'agit de dévoiler deux visions irréconciliables de la famille, l'une québécoise et l'autre ukrainienne. 

On s'évite bien des soucis et des pertes d'argent en comprenant un peu mieux la mentalité de la femme qu'on souhaite épouser avant de passer à l'action. 

Un homme bien informé en vaut deux !

 

***

 

1/ La vision de la famille au Québec

 

Moi qui suis français d'origine, vivant au Québec depuis 1997, je peux vous dire que j'ai eu de grosses surprises culturelles en arrivant en Amérique.

Lors de mon premier emploi au Québec, j'avais une collègue dans la section informatique qui était en couple avec un architecte dessinateur. 

Ils vivaient ensemble, mais sans être mariés, avec un chien.

Ils essayaient d'avoir un enfant, mais sans succès.

Un matin, au début de l'été, j'arrive au travail et je trouve Sylvie à son bureau les larmes aux yeux. 

Je lui demande ce qu'il se passe avec inquiétude et elle me répond qu'elle ne préfère pas en parler. 

Un peu plus tard, j'ai appris ce qui s'était passé.

Son copain allait partir en vacances sans elle.

 

En effet, Sylvie n'avait pas réussi à économiser suffisamment d'argent pour payer son voyage dans le Sud.

 

Au Québec, si l'homme et la femme partent en vacances ensemble, chacun est responsable de payer pour ses dépenses.(billet d'avion, hôtel, nourriture)

Quand j'ai appris le fin mot de l'histoire, j'ai été littéralement scandalisé.

J'ai dit à Sylvie que si jamais je voyais son mec alors je lui casserai la gueule :-)

 

- Tu ne devrais plus jamais partir en vacances avec un con pareil, que je lui ai dit...

 

Veuillez m'excuser, j'avais alors 28 ans...

Cette histoire m'a profondément marqué.

 

***

 

Ma femme Boryslava a vécu un peu la même chose lors de ses cours de francisation à Montréal. 

Je vous avais déjà parlé de cette histoire.

Elle y a rencontré une jeune femme ukrainienne mariée à un homme québécois. 

Ils ont eu un enfant ensemble et son mari l'a obligée à mettre leur fils en garderie le plus tôt possible pour qu'elle puisse retourner travailler et ainsi contribuer aux dépenses du ménage.

 

Traumatisée par cet incident, la jeune femme se préparait alors pour lancer la procédure de divorce.

 

Elle explique à ma femme :

 

- Si mon mari ne peut pas assurer la sécurité financière de notre famille, pourquoi rester avec lui ? 

 

Que de souffrances auraient pu être évitées avec une meilleure compréhension des différences culturelles au départ !

 

***

 

Ainsi, pour résumer, au Québec, c'est l'Amérique. C'est le chacun pour soi. 

Au sein même du couple, chacun gère son compte en banque et ses propres dépenses.

 

Chacun contribue à 50% aux dépenses communes.

 

Idem pour les vacances.  

Si l'un des deux n'a pas réuni assez d'argent pour partir en vacances, il reste à la maison pendant que l'autre va s'éclater, seul... 

On aime ou on n'aime pas, c'est ainsi que ça se passe.

Par contre, si vous croyez que vous allez pouvoir insuffler cette vision du couple à une femme ukrainienne, vous vous mettez le doigt dans l'oeil !

 

***

 

2/ la vision de la famille en Ukraine

 

Dans les pays slaves, ce n'est pas du tout la même chose. 

On observe une spécialisation des rôles dans le couple.

L'homme assure une sécurité physique et matérielle. 

La femme assure le confort de la famille, la cuisine, le ménage, la gestion des enfants. 

 

Attention, cela ne signifie pas que la femme ukrainienne n'est pas capable de travailler et de subvenir à ses propres besoins !

 

N'oubliez pas que c'est d'ailleurs le cas d'une grande partie de la population féminine en Ukraine, du fait du manque d'hommes. 

C'est là qu'un grand nombre d'hommes occidentaux font une grosse erreur d'évaluation.

 

Les femmes slaves ne sont pas fainéantes, elles ne cherchent pas à profiter de l'homme.

 

Elles sont parfaitement capables de travailler autant et même plus qu'un homme.

Simplement, elles le feront d'une manière différente dans le couple.

Ou alors, elles iront travailler, comme un homme, si elles sont célibataires.

 

***

 

Une expression de ma femme Boryslava

 

Pour bien vous faire comprendre, je vais vous partager une expression de ma femme Boryslava quand elle apprend qu'un de nos clients oblige sa femme ukrainienne à contribuer financièrement aux dépenses du couple. 

J'essaye de traduire en français, même si la version russe est beaucoup plus parlante et imagée.

 

- À quoi donc un homme pareil peut-il lui être utile ?

 

Pour la femme ukrainienne, l'idée d'être en couple correspond exactement à l'idée d'être protégée physiquement et financièrement.

 

Un homme assure une protection.

 

Si l'homme n'assure pas cette fonction essentielle de base, il cesse d'être un homme à ses yeux et elle n'en voit plus du tout l'utilité. 

Une femme ukrainienne ne comprend pas que l'homme peut avoir d'autres rôles dans la famille, comme par exemple participer à l'éducation des enfants, faire le ménage, la cuisine, etc.

Ce n'est pas clair pour elle.

À ce stade, on comprend mieux que ce n'est pas la faute de l'un ou de l'autre. 

Ils ont tous deux des angles morts. 

L'homme québécois ET la femme ukrainienne auraient intérêt à mieux comprendre la culture de son ou sa partenaire.

 

***

 

3/ Certaines exceptions à prendre en compte

 

Je vois deux exceptions importantes à cette règle.

 

La première, c'est le cas de la maladie qui frappe.

 

Si vous êtes en couple avec une femme ukrainienne et que vous tombez gravement malade, cela ne signifie pas qu'elle va vous laisser tomber. 

Je me souviens d'ailleurs d'une vidéo de l'agence Eurochallenges dans laquelle l'homme français marié avec une femme russe était atteint du cancer.

Sa femme avait alors pris en charge toute la sécurité financière de la famille avec deux enfants à charge.

Son mari restait à la maison avec les enfants.

 

***

 

La deuxième exception concerne les jeunes femmes ukrainiennes dans la vingtaine.

 

Les mentalités changent, et en Ukraine aussi. 

Les jeunes femmes ukrainiennes adoptent sans difficulté la mentalité occidentale.

Toutefois, on peut se demander dans quelle mesure cette nouvelle vision du couple peut fragiliser ou pas la famille.

C'est à voir.

Il est toutefois indiscutable que les plus jeunes générations de femmes slaves sont des jeunes femmes indépendantes et très occidentalisées.

Quand un homme dans la quarantaine recherche une jeune femme ukrainienne dans la vingtaine qui va rester à la maison et faire la cuisine, il s'expose à de lourdes désillusions.

On en a vu plusieurs dans ce cas-là... 

 

 

***

 

La conclusion est absurde.

 

Si vous êtes un homme occidental à la recherche d'une femme ukrainienne, alors vous devez avoir un minimum de connaissance sur sa culture et sa mentalité, avant de vous marier. 

Sinon, vous allez droit dans le mur. 

C'est un peu comme un homme végétarien qui va au restaurant, s'assit à table et commande une côte de bœuf avec des frites.

Quand on lui apporte sa côte de bœuf bien grasse, il demande où est la salade...

Ne riez pas, c'est exactement pareil. 

Si vous décidez de marier une femme ukrainienne et que vous souhaitez la faire contribuer à 50% aux dépenses du couple, c'est exactement la même démarche absurde que ce végétarien qui se commande 1 kg de viande avec des frites.

Ne pensez pas naivement que cette femme slave va épouser sans broncher tous les éléments de votre culture et de votre mentalité.

Accordez-vous ensemble sur des aspects aussi critiques de la vie de couple avant de vous marier et de vivre ensemble. 

Encore une fois, comprenez bien qu'il ne s'agit pas de porter un jugement sur votre vision du couple. 

Après tout, vous avez parfaitement le droit de rechercher une femme qui contribuera à 50% aux dépenses du couple.

C'est votre droit, comme vous avez le droit d'être carnivore ou végétarien.

 

Par contre, vous n'avez pas le droit d'être ignorant quand il s'agit de la culture et la mentalité de votre femme ukrainienne.

 

Prenez l'exemple de cet homme québécois qui force sa femme ukrainienne à mettre leur fils en garderie pour qu'elle puisse retourner faire la vaisselle dans le restaurant où elle travaille. 

En voulant obtenir quelques milliers de dollars de contribution en plus, il va perdre sa femme, la garde de son fils et quelques dizaines ou centaines de milliers de dollars avec un couteux divorce dont il ne se remettra peut-être pas. 

Et ça, c'est de la véritable sottise. 

En espérant vous aider dans votre recherche de l'amour avec une femme ukrainienne.

 

 

 

 

Je vous souhaite un bon week-end en santé !

 

Antoine.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 276 fois

mail [email protected]
viber icon +1 514 794-5053

Termes et Conditions   © Agence CQMI