Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : +1 514-794-5053

LIVE 33 : Trucs et astuces pour rencontrer une femme slave gratuitement – Dimanche 9 décembre 2018

langue française

Préambule avec la fable de la mouche et de l'abeille (selon ma femme Boryslava)

Points À corriger : Patrick qui avait suggéré l’idée de faire venir les femmes en France et Cela amène les hommes à se sentir plus à l’aise dans leur milieu.

Kristopher : La France qui est plus dangereuse que l’Ukraine en ce moment suite au commentaire de Nadia sur la situation politique en Ukraine.

Fable de la mouche et de l’abeille que Boryslava me demande de raconter en introduction.

Introduction : pourquoi proposer un LIVE sur les techniques de rencontre gratuite en Ukraine ou en Russie

suite au dernier Live 32 nous nous sommes aperçus que certains hommes écoutent les vidéos du CQMI sans avoir l’intention de ne jamais utiliser nos services. Ces hommes sont les bienvenus et cette semaine je vous donne des conseils pour vous aider à rencontrer une femme de l’Est sans passer par une agence matrimoniale ni même un site de rencontre. Oui mais comment faire ? Car finalement personne ne doute du fait que le couple se porte mieux en relation avec une femme slave, cette question est entendue mais c’est la question de l’argent qui prédomine. On regarde la vitrine du magasin en se léchant les babines mais c’est le montant indiqué sur l’étiquette qui pose problème, n’est-ce pas ? Car combien cela coute ? On a vite fait de prendre sa calculatrice et de compter (les frais de l’agence, le voyage, l’hôtel, l’invitation, la période pendant laquelle elle ne pourra pas travailler)

Explication : commentaire sur YouTube

@Agence de rencontre CQMI créer des liens sincères mais comment effacer la disparité économique pour ces femmes qui vivent dans un environnement économique si dégradé vos clients sont des bons partis pour tenter une issue vers un pays "riche" ce qui n’empêche pas de belles rencontres mais qui met en relief ce business ceci toujours dans le respect du travail du cqmi qui le fait honnêtement et sincèrement

Comment rencontrer une femme de l’Europe de l’Est gratuitement

Exemple : cas de ce monsieur de Québec qui m’appelle constamment, pour me demander quels sont les endroits à Montréal pour rencontrer une femme russe ou ukrainienne, ou moldave, enfin une femme de l’Europe de l’Est qui parle russe et qui a gardé des valeurs traditionnelles et qui…bien entendu est belle, jeune et sexy. Comment faire pour atteindre son objectif, sans risque et surtout sans payer :

Sans risque : je ne prends aucune responsabilité pour l’inviter dans mon pays puisqu’elle y est déjà, elle a un travail, elle parle ma langue.

Sans payer : je n’ai pas besoin de me déplacer ni en Russie, ni en Ukraine et je n’ai pas à payer une agence matrimoniale ou un site de rencontre, même si c’est quelques euros ou dollars.

Partie 1 : Rencontrer une femme slave dans son propre pays

Exemple d’Elena

Le cas de Elena qui travaillait au CQMI et qui vient de Moldavie. Il faut alors comprendre la psychologie des femmes slaves qui arrivent au Canada et qui se retrouvent dans un pays avec plus d’hommes que de femmes et des Hommes qui ne boivent pas et qui sont réellement intéressés. (le syndrome du magasin de jouet mais à l’envers!). Que se passe-t-il dans la tête d’Elena qui reçoit des bouquets de fleurs d’inconnus toutes les semaines et dont tous les clients du CQMI tombent amoureux.

Elle pense obligatoirement qu’ils ont un agenda caché, ils veulent du sexe. Ils ne sont pas sérieux.

Alors comment la séduire ? sachant que la durée du célibat pour une jeune femme slave dans un pays occidental est extrêmement courte. Beaucoup de prétendant et un seul élu.

Qui peut réussir ? un homme qui peut offrir de la stabilité, qui est financièrement à l’aise mais qui aura surtout compris la mentalité des femmes slaves et qui aura regardé les vidéos du CQMI. C’est bien le cas de cet homme qui a découvert Elena en regardant les vidéos du CQMI.

L’autre cas : les hommes qui viennent au festival ukrainien de Montréal

Les jeunes femmes sont des filles d’immigrants russophones. Elles ont le physique de femmes ukrainiennes, elles sont belles, jolies, elles parlent russes mais ce sont des jeunes femmes qui ont grandi au Canada et qui sont parfaitement conscientes de la loi de l’offre et de la demande et qui parlent français-anglais, sont très éduquées et n’ont pas vraiment envie de se marier. Le monde leur appartient. Vous pouvez les admirer au festival Ukrainien de Montréal mais elles sont très différentes de leurs homologues en Ukraine.

Il y aura plus de possibilités pour des femmes de 45 ans et plus à condition d’être entreprenant et pas trop lourd.

En effet les ukrainiens à Montréal se rassemblent pour être entre eux, parce qu’ils ont la nostalgie de leur pays et des leurs, de leur langue et de leurs traditions. Ainsi vous allez arriver comme un cheveu sur la soupe. Vous ne serez pas À propos.

Première Astuce : apprendre la langue, aimer les traditions de leur pays pour vous intégrer sans trop faire de bruit et discrètement. C’est une des approches qui peut être payante mais qui prend beaucoup de temps et de patience.

Autre exemple : la directrice russe de l’école russe à Montréal, une très belle femme dans la cinquantaine qui a eu 4 ou 5 mariages depuis qu’elle est au Canada

Conclusion : vous allez ressentir une compétition extraordinaire. Ceux qui gagnent sont des hommes patients, qui s’intéressent à la culture slave, qui donc regardent les vidéos du CQMI et qui sont…plutôt financièrement à l’aise. (Car les femmes slaves célibataires en Ukraine ont du choix) Les plus jeunes n’ont aucune envie de se marier rapidement comme c’est le cas dans les pays de l’Europe de l’est.

Exemple : Annonce payante dans la Russian Gazette à Montréal pour chercher des femmes slaves célibataires à Montréal (2 appels en 3 ans)

Partie 2 : Rencontrer une femme russe ou ukrainienne en voyageant dans l’Europe de l’est mais sans utiliser les services d’une agence matrimoniale ou d’un site de rencontre

Le cas des sites de rencontre : c’est extrêmement dangereux car les probabilités d’arnaque sont très élevées et les techniques des arnaques sont de mieux en mieux organisées. Même les femmes honnêtes se désinscrivent des sites de rencontre tellement les hommes qui s’y trouvent sont méfiants et désabusés. Prédateurs sexuels, prostituées, professionnelles, les papillonneuses qui cherchent à quitter leur pays, vous trouverez tout cela sur un site de rencontre en Ukraine ou en Russie.

Voir le cas de l’homme qui a parlé à Hervé et qui s’est bien fait arnaquer sur un site français de rencontre en Russie.

Le cas des cours de langue : exemple de Linden Dentz à Saint-Pétersbourg avec 90% d’hommes en rut et en chaleur qui viennent soi-disant pour apprendre la langue russe mais qui n’ont qu’une idée en tête, celle de draguer leur prof qui parle français ou anglais. Les enseignantes en ressentent une forme de nausée et de dégout en voyant arriver des cargaisons de français, allemands, américains, hollandais, suisse, qui viennent avec un objectif caché.

Pareil dans les universités de langues étrangères ou se trouvent des jeunes femmes spécialistes pour arnaquer les étrangers, elles savent à quel endroit vous trouver.

La meilleure approche : celle de venir dans le cadre d’une mission quelconque et de pouvoir rencontrer des personnes locales qui n’ont pas l’habitude de rencontrer des étrangers. Une fois sur place se lier d’amitié sincère avec une femme mariée. C’est très important que la femme soit mariée et de lui demander si dans son réseau d’amie elle ne connait pas des femmes célibataires.

En réalité cela revient à rencontrer une personne (une femme slave ) qui a un réseau de femmes célibataires comme le nôtre parmi ses amies.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS