Téléphone : 514-569-6333

Téléphone : 06 15 09 43 47

Différences Hommes-Femmes en séduction et Analyse psychologique de la démarche de Laurent

langue française

Laurent est un client très intéressant car il est venu remettre en question notre fonctionnement et notre mode opératoire. Il a créé des situations complexes à gérer que nous n’avions encore jamais vécues avant. Encore une fois, grâce à Laurent nous avons appris sur notre travail d’agence matrimoniale et de mise en relation et nous avons dû adapter notre mode opératoire à ses exigences. Pour comprendre la démarche originale de Laurent, il faut s'intéresser aux différences psychologiques Hommes-Femmes.

Laurent avait plusieurs exigences :

  • Une femme beaucoup plus jeune que lui, il explique qu’il veut avoir un autre enfant
  • Se débarrasser rapidement du choix
  • Remplir son besoin affectif rapidement
  • Ne pas mentir ou faire de la peine aux femmes  

Dans son témoignage Laurent remet en question le principe de fonctionnement du voyage de groupe en expliquant qu’il n’est pas capable de communiquer avec 8 personnes en même temps.

16 :58 ce qui est dur c’est de parler à 8 femmes en même temps.

« J’ai dit Ouf je suis débarrassé quand j’ai sélectionné ma préférée. Cette histoire de tourner Manège, cela ne me plaisait pas. De dire des choses gentilles à 8 femmes en même temps, c’est pas… Après je rentre trop vite dans le sentimental, dans l’affectif et dire que je vais faire des rencontres comme ça, ça ne correspond pas à mon... Après tu vois tu as plus ou moins des remords… merde si ça ne marche pas avec elle. Je leur ai coupé l’herbe sous le pied… »

Introduction pour l’analyse : on va acheter des chaussures dans le centre commercial

Tout homme qui se respecte est déjà passé par ce scénario d’horreur dans un centre commercial quand vous faites le tour de tous les magasins de chaussure pendant 3 heures pour arriver à la conclusion qu’aucun magasin ne contient la paire de chaussure qui convient. Que ce soit pour elle ou pour vous, ou pour les enfants… Un homme qui part acheter des chaussures, cible un magasin et se donne un délai pour faire la course. Il rentre, il choisit et il paye. Il remplit une mission claire dans un budget donné, pour une durée de temps précise et dans un objectif précis. Une femme, hélas ne fonctionne pas de la même manière… Une fois les chaussures achetées, l’homme va dire Ouf. Et passer à autre chose. Une femme va continuer de les essayer à la maison et va peut-être même les ramener au magasin… Il y a de quoi s’arracher les cheveux.

En Séduction c’est pareil, il s’agit d’un concept très difficile à comprendre pour un homme. La femme passe son temps à choisir.

Une femme évalue, regarde, observe, se pose des questions, elle touche, elle sent, s’intéresse, mais ne prend jamais vraiment de décision. Même quand vous êtes au lit avec elle, elle peut encore changer d’idée… Tandis qu’un homme va se décider en 2 minutes pour savoir si la fille l’intéresse ou pas.

Comment une femme évalue un homme ?

Certains spécialistes en séduction expliquent que la femme se trouve toujours plus ou moins en 2 modes possibles. Elle cherche un géniteur ou elle cherche un pourvoyeur. C’est l’instinct vital et ce qui est drôle, c’est que cela s’applique aussi aux féministes puisque c’est un comportement animal. Voir la vidéo sur Que veulent les femmes ?

Mon expérience personnelle : la notion de râteaux en séduction

Quand j’ai passé 2 années de ma vie à essayer de comprendre la psychologie féminine, je sortais dans les bars pour aborder des femmes qui me plaisaient physiquement et je recevais un maximum de râteaux. De cette manière, j’ai appris à me faire un cuir psychologique par rapport à la notion de rejet. Mais cela m’a également permis de comprendre certains côtés du fonctionnement des femmes.

90% des hommes pensent que les femmes pensent comme eux ! Et c’est une grave erreur…

Les femmes ne choisissent pas de la même manière que nous !!! Et c’est pour cette raison que la formule du CQMI est mieux adaptée pour les femmes que pour les hommes.

Parlons de la communication par Skype, communication avant le voyage. Cette période est une période de sélection. Je peux vous dire avec une certitude de 1005 qu’aucune femme ne tombe amoureuse avant de vous avoir rencontré en vrai. Il n’y a que les hommes qui tombent amoureux et qui font leur choix rapidement.

Rappelez-vous les 2 modes possibles dans lesquels une femme se trouve : elle cherche un pourvoyeur pour ses enfants ou un géniteur avec des gènes forts.

Julia a senti chez Laurent un pourvoyeur potentiel pour elle et sa fille. Cette évaluation peut raisonnablement se faire à distance. Par contre à aucun moment Julia n’est tombée amoureuse avant de le rencontrer. Elle a simplement eu peur de perdre une belle opportunité si jamais Laurent se trouve en présence de plusieurs solutions possibles.

Qui est perdant dans la décision de Laurent ?

La dépendance affective nous écarte d'un choix rationnel.

Après je tombe trop vite dans le sentimental et l’affectif….

Boryslava analyse parfaitement la situation. Les hommes qui rencontrent leur assistante à Kiev tombe sous le charme d’une femme qui va s’occuper d’eux comme une mère, une femme, une sœur, une cousine, tout à la fois. Elle va pendant une semaine complète s’occuper d’eux. Certains hommes souffrent d’un déficit affectif quand ils démarrent le processus. C’est correct, mais c’est un ingrédient qui va biaiser vos choix et vous écarter du choix rationnel dont parle Olga avec tant de justesse.

  Le manque affectif nous conduit à faire des erreurs de jugement graves qui peuvent avoir des conséquences sérieuses. Par exemple une femme qui vous donne de l’affection mais qui n’aime pas vos enfants d’un précédent mariage… Et on tolère parce qu’on a besoin d’affection…

Conclusion : sur le processus de rencontre

En comparant le processus de rencontre avec l’émission de TV Tournez Manège, Laurent a raison. Mais il oublie un aspect fondamental de la différence de psychologie homme-femme qui désavantage fondamentalement les hommes. Un homme fort est un homme qui fait un choix logique avec le moins de sentimentalisme possible. Mon dieu j’ai peur de la blesser… Cette assertion est ridicule.

En effet, vous allez blesser une femme si vous la choisissez de manière non rationnelle (par déficit affectif) en disant Ouf, c’est fini, et que vous vous apercevez au bout de 2 ans que vous n’avez pas fait le bon choix pour vous.

Comme un homme qui achète une paire de chaussure dans un délai réparti, dans un magasin défini selon un tarif établi, et qui s’aperçoit après une journée qu’il les a porté qu’il n’a pas fait le bon choix... Inspirons nous du mode de fonctionnement des femmes !

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS