4472-B, rue Saint-Denis,
Montréal, QC, H2J2L1
Google Maps

Centre Québécois des Mariages internationaux 4472-B, rue Saint-Denis,
Montréal, Qc, H2J2L1
Google Maps

Se marier pour fuir la guerre en Ukraine - Tatiana témoigne

Langue russe

L’histoire de Tatiana est émouvante. La résilience de cette belle femme de 43 ans est extraordinaire. Après avoir fui les bombardements à l’Est de l’Ukraine dans sa ville natale de Lougansk, elle se retrouve avec un homme algérien à Paris. Elle tombe enceinte de cet homme qui ne vient la voir qu’une fois par mois. L’homme la contraint à se convertir à la religion islamique et elle décide de se sauver et de rentrer en Ukraine avec un bébé dans les bras. Elle se retrouve à Kiev avec son amie dont le frère est mort pendant les bombardements des rebelles pro-russes. Pourtant cette belle dame slave garde le sourire et relativise tous les évènements qui lui sont arrivés. Le futur ? Elle aimerait rencontrer un homme avec le sens de l’humour et une bonne éducation. L’apparence physique est peu importante. Avant tout, on constate que Tatiana cherche à assurer la sécurité physique de sa jeune fillette de 11 mois, tout en comprenant parfaitement que c’est une erreur de choisir un homme sans amour, simplement pour fuir un conflit armé qui lui a tout pris.

Profil de Tatiana 

Le conflit armé russo-ukrainien lui a tout pris

En république de Lougansk, Tatiana vivait à quelques kilomètres de l’aéroport. Elle travaillait pour l’armée ukrainienne dans le département de l’aviation. Elle avait donc un emploi du gouvernement, un business de vente de vêtements de marque et un hobby assez lucratif. En effet, elle élevait des chats de race anglaise pour les revendre au Canada, aux USA et en Asie. Sa fille de 20 ans vit en France à Grenoble, bref, tout allait bien pour elle jusqu’au jour où le conflit armé a éclaté entre les séparatistes pro-russe et les ukrainiens attachés à leur pays. Les bombardements ont commencé, elle explique avoir vécu la peur de mourir, cachée dans les abris anti-aérien. Un véritable cauchemar pour elle. Elle a tout perdu. Entre la vie sans rien ou garder ses biens matériels et la terreur, elle a fait son choix. Elle s’est sauvée.

Un passage par Paris qui n’a pas laissé que des bons souvenirs

Tatiana rencontre un homme algérien via une agence matrimoniale à Lougansk et tombe rapidement enceinte sans avoir vraiment réfléchi, simplement pour fuir. A postériori c’était une erreur, pense-t-elle. « je suis une femme au foyer extraordinaire, je sais tout faire » dit-elle sans complexe. Belle, intelligente, pleine de ressources et d’énergie, c’est fascinant d’écouter parler cette jeune femme slave de 43 ans qui croque dans la vie à pleine dent après avoir vécu autant de déceptions. Paris n’aura pas été la capitale de l’amour mais un passage triste et sans émotions. Les français sourient à chacun dans la rue mais leur regard est vide d’émotion. Il n’y a pas d’entraide. Mon voisin en Ukraine est toujours grognon explique-t-elle mais jamais il n’hésitera une seconde pour me venir en aide quand j’en aurai besoin. En France le sourire n’est qu’une façade qui cache une fermeture d’esprit. Cela s’explique par la quantité de crises et de guerres que les pays slaves ont connues. Nous sommes un peuple résilient, on a tout vu, dit-elle. Voir cet article de l’université Laval.

Retour en Ukraine à Kiev et inscription dans notre agence matrimoniale

Tatiana ne peut pas chercher de travail puisqu’elle a un jeune bébé à élever. Elle loue un appartement à Kiev. Le retour dans sa ville natale, elle n’y pense pas vraiment car les bombardements peuvent reprendre à tout moment même si c’est devenu plus calme. Ma grand-mère de 92 ans et ma mère sont toujours là-bas dit-elle. Elle s’est inscrite dans notre agence pour rencontrer un homme éduqué qui a le sens de l’humour. On verra bien, dit-elle…

Les valeurs morales et traditionnelles du mariage patriarcal

Ma grand-mère m’a tout appris, dit-elle. Je sais cuisiner, coudre, repasser les chemises. Je suis une vraie femme au foyer, parfaite. Je suis aussi une femme d’affaire et je possède 2 diplômes universitaires. Les femmes ukrainiennes sont des femmes idéales et les hommes le savent bien. Le féminisme est un jeu qui a fait son temps. Il ne fait rien d’autre que détruire les familles. Son opinion est claire. On retrouve les idées de Pierre sur les pays slaves.

Un jour peut-être rêve-t-elle, en concluant ce superbe témoignage, j’irai à Paris et je ressentirai le véritable amour avec l’homme de mes rêves. Comme c’est écrit dans les livres et présenté dans les films !

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
Agence CQMI
 
Agence CQMI
5 étoiles

Notez


Rating:

[email protected]