Téléphone : +1 514-794-5053

Téléphone : 06 15 09 43 47

La Solitude et la Résilience (3ème volet et fin sur la Solitude) par Patrick La Solitude

La Solitude et la Résilience (3ème volet et fin sur la Solitude) par Patrick

19 avril 2018

Nous avons abordé en 2 parties le thème de la solitude et ses effets destructeurs. Mais si vous le voulez bien, comprenons ensemble les tenants et les aboutissants qui conduisent à la solitude du cœur. L’ensemble est agrémenté de conseils tels que je les ai compris mais aussi vécus par le passé.

Ce que le CQMI vous propose pour changer le cours de votre vie est une expérience personnelle mais tellement vécue de façon générale par quasiment tout le monde. Cette expérience explique plus en profondeur les deux premières parties de la solitude.  Voyons les causes, les effets et la volonté de s'y soustraire. Que peut-il se passer : avant, pendant et après vos rencontres? Quelles explications basées sur du vécu pourraient vous rassurer ou vous aider à cibler le mal?

Les détails ainsi que les témoignages tant personnels que publics, associés aux conseils judicieux d’Antoine dans les vidéos sont de prime importance !!! Malheureusement ceux-ci sont noyés « de-ci de-là » parmi les presque 400 vidéos sans compter les articles. Résumer et concentrer cet ensemble demande un article assez long et certainement rébarbatif pour certains. Il semble difficile de faire plus court. Veuillez m'en excuser par avance !

Mais quelle que soit sa longueur, j'espère vous faire gagner du temps par ce résumé qui vous permettra également de cibler plus précisément ce qui nous atteint tous. La solitude est aussi mon expérience et je parle en connaissance de cause. Au terme de cette lecture, il appartiendra à chacun de prendre la bonne décision. Aussi, pour une meilleure compréhension ou assimilation des propos, je vais utiliser l’« impersonnel ». Ça mettra beaucoup de monde d'accord et on ne me reprochera pas d'être vaniteux. Je préfère nettement mon côté altruiste.

Pourquoi les échecs ?

I. Les causes:

  • Les échecs, qu'ils fussent antérieurs ou actuels paraissent basés sur une incompréhension due à la solitude mais aussi basés sur une croyance de torts à sens uniques et l'éternelle peur que le cycle des souffrances recommence. Or, dans un échec les torts sont quasiment toujours partagés. Peu importe de savoir « qui » a commencé. L'un saisit le premier prétexte venu pour accuser, aussi insignifiant soit il et l’autre s'en révolte. Le schéma est ainsi résumé.
  • Pourquoi, lors d’une séparation, existe-t-il cette nostalgie de l’âme, cette tristesse qui s’installe, mais aussi cette sensation de vide? Personnellement, je n’ai pas la prétention d’avoir la réponse. Cependant, je peux partager la compréhension du vécu, en toute simplicité.
  • Vu du côté des hommes, ils se rendent compte tôt ou tard qu’ils attirent des situations quelques peu communes et auxquelles ils ne sont pas habitués. Ils ont leur façon d’aimer. Qu'ils sont patauds, maladroits, timides ou encore imbus d'eux-mêmes, certains affichent leur philosophie de machos ou de misogyne qui est malheureusement souvent montrée en exemple et jugé par la gente féminine. Eh oui ! Ça donne un genre. En fait, avec le temps nous comprenons que ce sont les plus émotifs, les plus en souffrance qui cachent leur sensibilité sous cette forme de moquerie, d'agressivité ou encore par amour-propre mal placé. Mais les femmes occidentales ne sont pas mieux nanties puisqu'elles ont le même type de comportement amplifié par des courants féministes néfastes. Finalement, elles créent de la solitude dans leur environnement tout en restant seules de leur côté.

Pourquoi ? On laisse les autres nous influencer. Et quand on se retrouve seuls, ceux-ci disparaissent. Mystère ! On reste donc seuls. La solitude physique amorce celle du cœur. Pour la raison qu'on ne veut plus souffrir, on perd la capacité de garder son cœur suffisamment ouvert sauf pour faire étalage des cicatrices afin de se plaindre, parce qu'on n'a pas compris l'origine du mal et ses conséquences. On lance alors un appel au secours ! Ces blessures qui demandent le baume qu’on aurait tant souhaité avoir en son temps et qui fait tellement défaut. Souvent, c’est ce qui est demandé à certain(e)s, mais jamais apporté en retour. Les plaies restent donc béantes. Ceci grâce à la mentalité des femmes occidentales pour la grande majorité vénale.

Contrairement aux dames qui ont souffert comme les adhérentes du CQMI, nous constatons qu’il y a un écho de leur part. Et cette résonance retentit vers les hommes qui savent d’instinct que c’est là que se trouve le baume à la blessure de la solitude et de leur cœur et nulle part ailleurs.

P134390 10

Pourquoi la solitude cœur ?

II.Les effets:

La victimisation : Nous avons là le cas de la soumission à la solitude sentimentale, et physique par rebondissement.

  • Nous pouvons aussi comprendre que la peur de revivre des souffrances engendre la solitude... On dit que l’homme ne pleure pas ? On dit en plaisantant qu’il a attrapé une poussière dans l’œil. C’est faux, archi-faux! Un homme, ça pleure! Un homme peut verser en larmes toute l’eau de son corps au même titre qu'une femme, tout comme un enfant. A la grande différence, c'est qu'un enfant, on le console. Un homme est un être humain. Il possède un cœur il aime et il souffre aussi. Il ne faut pas se voiler la face. Dans nos contrées occidentales où le féminisme à outrance crée d'immenses dégâts, cet amour n’est pas réellement le bienvenu auprès de femmes qui ont été déçues ou qui se sont trompées dès le départ dans la vie pour «X» raisons. Elles reportent alors leur malaise et leur rancœur sur leurs homologues masculins. Quelles proies faciles pour les féministes qui battent le rappel à leur cause à grand renfort de médiatisation et de publicités infantilisantes à l'encontre des hommes. Qu'on soit accompagné par une femme qui ne nous aime plus, ou pas, c'est une souffrance intérieure indéfinissable. Plus sournoise encore lorsqu'on vit en groupe, parce qu'on ne s'en rend pas compte tout de suite. Ça peut prendre des décennies même.
  • En définitive et après un échec cuisant, surtout à répétition, la « raison » des hommes et des femmes ne daigne pas s’accorder une seconde chance. Ils ont peur. Et ce mal insidieux qu'est la solitude ronge plus ouvertement ! Mais il n’est pas question de la peur d’aimer ou d’être aimés. Il s’agit de la peur de souffrir à nouveau. Mais qui va comprendre cet exposé sans se positionner en victime? Le passé n’existe plus. Qu’il fut bon ou moins bon, il n’est qu’une force totalement abstraite destinée finalement à la dissolution ...
  • L'action ! Qu'elle soit volontaire ou par La résilience naturelle: Elle est due aux remises en question. Innée chez certains et absente chez d'autres, c'est un don qui se développe au fil du temps et des épreuves. La résilience, c’est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress. Elle est une réponse par opposition à la soumission, au désarroi, mais aussi dans les relations évitantes et ambivalentes ou désorganisées. La résilience entraîne la défense-protection, l'équilibre face aux tensions, l'engagement-défi, la relance, l'évaluation, la signification-évaluation, la positivité de soi, et la création. La résilience est rendue possible grâce à une analyse de soi par introspection individuelle ou avec l'aide d'un thérapeute.

psychology 2647941 640

En cas d'absence de cette qualité ou de remise en question, l’Agence Matrimoniale CQMI propose une aide psychologique faite sur place par un professionnel (en option). En effet, bien que les assistantes soient bien formées, intuitives et efficaces, elles ont leurs limites dans une situation qui les dépassent. Cela ne signifie pas que les hommes soient en position d'être jugés par autrui, mais d'être aidés à comprendre leur propre fonctionnement face à certaines réalités.

  • La réaction: Généralement, cette action « tardive » est issue d'un état de fait désagréables ou agréables qui surprend. Une rupture ou une agression soudaine, par exemple, porte à une réaction. Dans la plupart des cas, il est trop tard pour passer à l'action. Ça ne laisse pas le choix que de réagir. Le manque d'anticipation, bien compréhensible nous met en position désavantageuse. Les plus sensibles en ont le cœur en bouillie lorsqu'il s'agit de la personne aimée qui prend l'initiative de faire souffrir l'autre. Ils se révoltent dans un premier temps avant de faire face à la solitude du cœur et à celle plus physique du manque de présence.

Que souhaitent les hommes ? Ils veulent simplement être compris, se sentir à leur place véritable. Ce que les hommes rêvent de rencontrer après des années de solitude, c'est une femme qui leur permet de laisser s’exprimer leur cœur de différentes façons et de reconnaître leur identité. Par des paroles, par de petits gestes simples et affectifs, une attention de tous instants... Là où douceur, tendresse, complicité et gentillesse règnent en maîtres et de façon réciproque et sur un pied d 'égalité. Ce qui signifie que cela peut être envahissant, voire même à la limite de l’étouffement pour les femmes de l'Occident.

  • Mais pas pour celles de l'Est de l'Europe ! Là où les rôles sont inversés !  C'est selon l'interprétation de chacun au sujet de l'amour. Comme l'a si sagement dit Hervé dans sa vidéo : « La sexualité, ça dure 1 ou 2 heures. Mais que fait-on du reste du temps ? » Il fait comprendre que l'amour c'est autre chose que l'acte ! Il a tout compris, rien que par cette citation. 
  • A comprendre : Les adhérentes du CQMI ont aussi vécu une identique souffrance que vous-même, accompagnée d'une solitude proche de la détresse pour beaucoup ! Le côté victime de la vie de part et d'autre devrait plutôt être un encouragement à mettre fin à la solitude du cœur, à vous rapprocher et à oser franchir le pas ! Il est logique de penser que la présence de l’autre dans sa vie est synonyme de guérison de la solitude physique. Surtout quand il y a un élan d'amour réciproque tel qu'on l'a constaté dans plusieurs créations de couples au sein de l’agence. Lorsqu'on a le cœur rempli d'amour tout l'univers est « présences et bienfaits » à côté de soi. Et c'est ça qui est un manque flagrant. Et nostalgique.
  • Mais c’est si difficile lorsqu’ on se crée la cause des échecs qui ressemblent à une prison d’épines dont on ne peut plus sortir finalement : La peur de la solitude !

Ce qui déplaît aux médias et qui motive la méfiance des hommes ? C'est qu'ils se voient dans cette « situation miroir » qui ne leur convient pas pour les uns et qui paraît incroyable d’en sortir pour les autres.

Pourquoi l’ échec à la rencontre?

  • Nul besoin de se leurrer. C’est parce que tout simplement, ce n’est pas ou ce n’est plus partagé comme au premier moment. La rencontre virtuelle, le choix des photos, l’attraction magique qui s'opère souvent à sens unique... Tout ça risque de changer catégoriquement lors de la rencontre physique et réelle. Il n'y a plus l’Alchimie « exotique » que ça procure au premier abord. C’est un autre aspect auquel nous sommes confrontés. Les plus heureux sont ceux à qui leur impression première confirme leur choix lorsque la rencontre s'effectue. Au départ, tous suivent le chemin que leur indique le cœur. Que ce fut en direct ou par moyen virtuel, il est important d'admettre que la rencontre ne doit pas se baser sur de la curiosité ou du fantasme. Ce contact doit être un appel irrésistible. Si non, attendre la réalité des faits sur le terrain est plus judicieux pour la découverte de l'autre. Alors souvent, celui ou celle qui a souffert a les mauvais souvenirs enfouis et non traités qui reviennent à la surface. C’est le doute et la débandade assurée pour certains, sauf si on sait prendre en considération la souffrance de l'autre et la comprendre. C’est la peur viscérale qui peut être semblable à une crise de foie. Il y a la crainte de céder à son cœur ou à l’attirance envers le cœur de l’autre. Lorsqu’on aime sincèrement, on ne s’arrête pas à l’aspect de la personne. Même si le premier critère est l'apparence ! Cela peut être une heureuse surprise pour finir. L'appel du cœur est émotionnel généralement, par opposition à une grande déception parce qu’on privilégie la forme, l’apparence. Et malheureusement, nous sommes tous ainsi. Jusqu'à découvrir le véritable visage et le comportement de la femme convoitée qui se trouve « dans son univers environnant ». Voir l’analyse du témoignage de Laurent.

IMG 0266

L’amour mitigé n’existe que par le doute émis de la part de sa raison personnelle et qu’on lui permet volontairement de dominer sur ses propres sentiments.

On a tous eu l’échec du passé parce que tôt ou tard on a raisonné l’amour de son cœur. Aussi, par autoprotection, on laisse la porte du cœur fermée. "Elles sont toutes pareilles, se convainc t-on". La découverte de l'autre tout comme l’amour ne peut pas être à sens unique. L’amour ne se pose pas de questions existentielles. L’amour est simple. Il EST! Il se résume par une image bien connue de tous, comme celle que nous balancent souvent les enfants: «J' aime ! » ou « Je n’aime pas ! ». Quelle simplicité ils nous montrent en fait.

III. Solutions :

  • Que propose le CQMI ? COMBLER la solitude de votre cœur ! Et par VOIE de CONSEQUENCES votre solitude physique !
  • Les adhérentes sélectionnées sont conscientes du baume qu'elles peuvent apporter, mais cela ne doit pas être à sens unique ! Comprenons le bien! Elles en attendent autant en retour, car de toute évidence, elles ont subi la même souffrance que les hommes!
  • En vérité, lorsque l’amour est réciproque, il n’est jamais suffisant... Aimer en réciprocité n’a pas de limites. Pourquoi en réciprocité? C’est tout simplement aimer de façon harmonieuse, égalitaire sans jamais déposséder l’autre. Mais également en le laissant libre et sans jamais le dominer tout en l'encourageant à amplifier cette force en elle... Pourtant, avec l'expérience on apprend qu’aimer, c’est aussi le laisser libre de faire le bon comme le mauvais choix. De sourire et de garder son cœur ainsi que ses bras grands ouverts. (Le client d'origine musulmane de Tatiana lors de ses rencontres en mars l'a admirablement formulé en le vivant en direct !)

  • Alors que dans nos contrées on a tendance à vivre ceci : celui ou celle qui vient dans le futur de la vie ou dans le cœur subit des effets dont il n’est pas responsable. Et surtout, malheureusement, il sert de déversoir à l’autre... Non! Ce n’est pas ça aimer.
  • Pensez-vous que ce soit intelligent de croire qu'une personne ayant souffert de la même manière ne sache pas comment agir pour guérir le cœur de l'autre ? Les adhérentes du CQMI ont compris qu'elles peuvent apporter et recevoir en retour ce qu'elles n'ont pas eu de leurs côtés. Elles n'ont pas la mentalité occidentale.

Ce n’est donc pas la faute de l’autre. Car qui a compris que le destin met en présence ceux ou celles qui ont tellement été déchirés dans un passé quelconque? Pourquoi? Tout simplement pour qu’ils apprennent à s’aimer et non à se fuir, de cesser de se craindre, de se juger ou encore à se détruire mutuellement.

La solution et le baume des cicatrices du passé: c'est Aimer! C'est ça briser la solitude !

  • IL y a quelques années, un journaliste a interrogé un couple très âgé. Ils étaient mariés depuis plus de 60 ans. A sa question de savoir comment ils avaient réussi cet exploit, ils ont simplement répondu: « Nous faisons partie d'une génération qui ne jetait rien. Nous avons toujours réparé tout ce qui était cassé. Quant à ce qui est irréparable et qu’on pense pouvoir restaurer, on le met de côté et on finit par ne plus y penser jusqu’à le jeter définitivement. Nos mauvais moments nous les avons ainsi traités ».
  • La clé de l’amour réciproque? C’est pourtant si simple: « Accueille toi comme je suis, et accueille moi comme tu es.» (A méditer)

Tout le monde comprend ces simples mots, mais personne ne les met en pratique. Dans un premier temps, il est nécessaire de se positionner. A défaut, c’est tellement plus simple de pleurer et de tenter de prendre le pouvoir sur l’autre... ou encore de laisser l’autre prendre un ascendant sur soi-même par excès de faiblesse. Un jeu de domination qu’on prend aisément au départ comme jeu de l’amour... mais si destructeur en fin de compte. Ce qui amuse tant au début débouche sur beaucoup de dégâts, de tristesse et de solitude à la fin. Tant physique que sentimentale.

couple 3064048 640

Aimer? C’est si simple quand on a résilié ce contrat de solitude qui apporte un manque d'amour et de présence à ses côtés.

Les échecs à venir ? Je vais résumer ceci en quelques mots : C'est le remake des échecs du passé ! Ils sont dus à l’absence de remise en question et aussi au masque affiché par une personnalité que nous ne sommes pas réellement !

Imaginez-vous la richesse du trésor offert dans les informations éparpillées mais contenues dans toutes les vidéos du CQMI ?

Le CQMI vous propose simplement ceci Mettre un terme à votre solitude physique et du cœur simultanément ! Tant envers les hommes qu'auprès des adhérentes.

Rendons nous à l’évidence:

Nous avons déjà vu que ramener constamment le passé au présent, c’est rester aveugle au meilleur du moment présent, juste là sous notre nez et devant nos yeux ! Ramener ainsi en parlant de ce qui fut, c’est accepter quelque part de mourir un peu plus chaque jour... Et la solitude amplifie ces faits et cette souffrance. S'accrocher au passé, c'est comme vouloir s’attacher avec l'ombre d'une corde.

Une réalité subsiste pourtant. Et ceci reste un constat!

  • Qu'on le veuille ou non, nous sommes des voyageurs qui recherchent sans cesse le chemin de leur cœur. Le cœur parle tout de suite. Son langage est une expression internationale. Il ne met pas quelques mois avant de se manifester. Mais se convaincre du bon choix ? Oui ça peut demander du temps ! Que ce fut de sa part ou de celle qui est élue parmi les adhérentes. Ne pas se tromper, cela se comprend.
  • Malheureusement, beaucoup préfèrent dépenser une fortune à aller se faire arnaquer dans des sites de rencontres mais ils renâclent d'estimer leur bonheur par la présence d'une femme fidèle à ses côtés. Oui ! Croyez-le ou pas, mais une femme Slave qui est heureuse et entourée-inondée d'amour et d'attentions par son mari, c’est une femme exceptionnellement fidèle ! Cela ne l'étouffera jamais, sachons-le !

IV.  Conclusion:

On ne peut pas vivre sans amour! On peut se protéger de la sexualité, certes ! On ne peut pas se protéger contre l’amour! C’est impossible!

On peut toujours se conditionner ou se persuader du contraire.... Mais ça aussi, c'est une illusion qui entretient la solitude et la mort lente à terme....

La vérité ultime, c’est qu’on ne peut pas faire ou être un couple en restant seul.

Voila donc en gros ce que nous offre à tous le CQMI : Ils ont fait de la richesse de leur amour réel leur métier. Ils en témoignent constamment et nous proposent de vivre ce même bonheur !

Les arnaques ne font qu'amplifier l'amertume, les faux espoirs et le désarroi de la solitude du cœur et physiquement de ceux qui ont la croyance qu’avec l'illusion de dépenser moins, ils vont réussir. A vous de choisir !

On ne peut pas reprocher aux fondateurs du CQMI leurs tarifs. Tout comme chacun d'entre nous tous, ils ont besoin d'argent pour vivre ainsi que leurs employés.

En comparaison : si comme moi vous voyez et analysez les tarifs des autres et ce qu'ils offrent en retour, vous vous apercevrez que ces derniers sont très chers ! Avec un rapport qualité/prix qui offrent moins de garanties et de prestations. Ceux-là vous prennent réellement pour des pigeons à plumer.

Patou

Patrick

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
vues 1150 fois